vendredi 12 janvier 2018

URGENCE





Ben, nous voilà… La Gourde et moi.
Ça s'est fait comme ça ! Car il fallait que ce soit.

Les pendules avaient besoin d'être mises à l'heure et ça urge avant que ça tourne vinaigre et que beaucoup pleurent.
Alors il va y avoir les messages de la Gourde, les réflexions de Jean et aussi Anaël, et notre ami Louis.
Pourquoi TRANSPARENCE ? 
C’est un des quatre piliers du cœur. 
Nous vous parlons de là, le reste ne nous intéresse pas.
Ce qui nous intéresse c’est que tous nous soyons dans notre cœur.

Soyez indulgent, j’y connais rien dans ces histoires de blog. Ça me prend du temps alors que ça urge et ça présente pas comme j’aurais aimé.

Mais bon, l’essentiel est le message.

Ça se lit comme un livre la table des matières est à droite.

Le blog n'a pas la vocation de durer, 
juste que le message soit passé.
Il ne reçoit ni messages, ni discussions.

Son but est que le plus vite possible chacun soit en son cœur et non pas sur le net.

Jean



CHAUFFER LA SALLE


Je fais la première partie pour chauffer la salle ; parce qu’il va falloir être chaud et vous accrocher au siège quand la Gourde se pointra.
Je vous sers donc quelques amuses gueule.

Quand j’ai vu ce qui se passait et ce qui ne se passait pas, j’ai smessé…
(ouaih c’est un nouveau verbe qui vient de sortir, c’est parce que je me suis tapé une gourdite. C’est extrêmement contagieux, vous comprendrez plus loin.)
à notre ami ceci :

31/12
Ben… Ça fait bis repetitas avec 2013.
Va falloir que j’écrive… :-)
… (la suite c’est pas pour vous)

2/1
Honte pour eux mais au centre tout est paix
Pas affermi en lui l’ivraie est livrée
L’ultime récurage finira par faire apparaître le bon grain en eux
Au centre il n’y a rien à pardonner et leurs verbiages calomnieux appartiennent à leur personne encore pour un temps.
Certaine y travaillait de longue date ; d’autres ont cru être, soudainement, devenues Calife ; d’autres étaient dans l’attente, la déception a généré de la colère.
Tout est parfait et tout se révèle. Alors mes amours je vous serre fort dans les bras que j’ai encore.

Voilà, oui y avait déjà eu des dérapages où les plus proches s’étaient mis à canaliser des pseudos Mickaël qui tiraient à boulets rouges sur notre ami. On les entend plus et Pépère leur a promis du boulot.
Là ça m’avait chauffé - non pas comme quand je lis deux lignes d’une cana authentique c’est la poitrine qui chauffe alors - là c’était plutôt les oreilles.
Alors j’avais pondu un texte pour le “collectif…”
Je vous le remet ici car il revient à la mode

Jean

HOMME ÂGE À JLA

En sept ans il fût le passeur transparent de ce Temps.

Les Êtres les plus Lumineux, de tout Espace ont utilisé son Esquif pour nous Délivrer 
En nous Délivrant l’enseignement, la Vibration, l’Amour, 
Permettant l’élévation de la conscience conduisant à la métamorphose ; 
Puis le dés-enseignement, l’abandon, la dissolution permettant la bascule dans l’a-conscience.

En sept ans tout fût accompli.

Le Verbe fût émis en des milliers d’heures ; 
retranscrites en des dizaines de milliers de pages.
Un Amour incommensurable nous toucha.
Tous les verrous de la prison sautèrent.

Comme l’artère où circule le sang, il fût le Vaisseau où circula la Lumière, 
Comme la Caravelle abrita Colomb, il fût la Nef accueillant la Lumière.
Il fût l’Homme de cet Âge Ultime, jamais cela ne fût hier.

Tout a été dit, tout a été accompli,
Être esquif c’est fini,
Écouter dehors aussi.

On trouvera toujours des Can Not, des Gale Erre, des Rat Fit Hô, des Dérive Heure, des Dîne Gui ; 
Qui nourrissent ils en eux, qui nourrissent ils en dehors d'eux?

Le Gui, Dîne en parasitant l’arbre où il s’accroche faisant de belles tumeurs rondes, 
C’est ainsi que par similitude on a proposé des dilutions de gui pour soigner les Tu-Meurs.
Pour certains… comme le thonier accueille le skiff, comme l’arbre accueille le gui, 
Il les accueillit, 
Ils se nourrirent à sa mamelle.

Si parfois ce qu’ils transmettent peut sembler juste et peut être l’être, le cœur voit le plus souvent des IdEntités usurpées.


Encore une fois hommage à toi JLA

Jean

LA CANA de MARIE

Elle vous a pas plu la Cana de Marie !
Elle était pas comme d’hab !
Et pourquoi elle vous a pas plu ?
Marie a toujours été une Maman, et vas-y que je te console, et vas-y que je t’enveloppe, et vas-y d’une grâce, et vas-y nourris-toi à mon sein…
Et ça c’était bon… Et ça vous convenait bien les petits enfants.
Et là elle vous vire du nid ! Elle vous dit de voler de vos propres ailes. 
Mais jamais Marie parle comme ça ! Ça vous dérange grave ! 
Alors c’est tellement plus facile de dire : elle est pas de Marie celle-là ! Elle est du diable ! Eh oui, quand ça dérange on balance ! Au moyen âge on l’aurait brûlé le canal.
Ah bon, je dis des conneries ! Et pourquoi je dis des conneries ? 
Parce que c’est pas comme ça que se présente Marie ! Elle dit : «Je suis Marie Reine des Cieux et de la Terre». Tu vois bien que c’est pas elle ! Là “on” dit : «Je suis Marie Reine des Cieux et de la Grâce». 
Tu vois c’est tout penché, c’est pas elle ! 
Mes pauvres enfants vous ne vous souvenez pas de Frère K qui vous parlait d’Autonomie et de Liberté ? 
Si vous êtes ainsi figés comment voulez-vous accueillir L’Infinie Liberté.
C’est normal que Marie se soit présentée ainsi.  Ce monde carboné de surface n’est déjà plus là - bon encore un peu grâce à vous - mais la terre de surface ça va être un désert de silice. Marie est Reine de la Vie. Le désert ça l’intéresse pas. C’est pas son truc. Capito ? La GRÂCE c’est toujours et partout MARIE ! C’est donc en toute logique qu’elle se soit présentée ainsi.

Imaginez un instant, voyez… Des dizaines, des centaines d’éveillés, de libérés voire même de primo-accédants centrés au centre d’Eux, à LEUR ESPRIT.
- Pas le truc de l’ombre là, où on crée des égrégores en faisant des théo ceci, des communions cela avec le leader de ceci ou de celle-là -
Non, ce que vous êtes vraiment, l’Esprit que vous êtes. 
Alors tout autour de la terre ça rayonnerait, dans tout l’univers ça rayonnerait, entraînant les endormis.
Alors on serait parti le 31 ou avant !
Mais là qu’est-ce qu’elle voit Marie ? Des éveillés, des libérés non pas dans leur cœur mais dans leur tête ! 
À faire quoi ? À attendre que ça tombe tout cuit puisque on avait une date limite ou pire encore, à s’occuper de TINTIN et de LA Vache Qui Rit !
Y a de quoi rendre son tablier quand même !

Rassurez-vous son Amour est infini, mais Elle me glisse, que les enfantillages ça suffit !

Jean

OÙ TU METS TON ATTENTION, TU RENFORCES !






Quand tu mets ton ATTENTION sur la matrice 
tu renforces la matrice !

Réussir le tour de force de captiver l’attention 
- de dizaines voire de centaines d’éveillés et même de libérés vivants - 
sur la matrice c’est très fort !

Bon là j'avais une image mais j'y arrive pas
Vous savez le serpent du livre de la jungle


Empêcher leur cœur du cœur, leur centre, 
d’être présent et de rayonner sur l’ensemble de la terre à un moment crucial 
a empêché la finalité de ce moment.



Jean

QU'EN DIT BIDI ?

Il en dit quoi Bidi ?

Je l’entends crier d’ICI ! 
Dès qu'il a su que nous avons raté le train parce que vous étiez entrain de regarder TINTIN ! 

Ça fait classe ! 

T’as ascensionné ? 
Ben non j’étais avec TINTIN.
Et toi ? 
Ben moi j’étais avec la “Vache qui Rit”.

Ben dis donc, ça ne l’a pas calmé BIDI ! !

Oui, il hurle qu’on est libre. 
Qu’on peut jouer sur la scène de théâtre tant qu’on veut, mais que ça ne le concerne pas.
Il est un peu désolé de voir qu’il n’a pas hurlé assez fort. 
Mais il dit qu’il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Que malgré tous ses efforts il y en a qui n’ont rien voulu entendre.

Jean

OMRAAM MIKHAËL AÏVANHOV

Pépère (le Commandeur des anciens) y devient quoi ?

Ça va mal pour lui, soit y dit des conneries (l’âge peut être), soit la dernière cana c’est pas lui.
Ah bon pourquoi ?
Le casting est rempli et validé par la matricienne en chef. Les trois étoiles incarnées dont elle en premier sont reconnues par elle. Pour le reste, circulez y a rien à vouar.
Quel rapport avec Pépère ?
Pépère a dit dans une dernière cana que l’une des étoiles était d’outre Atlantique (non, non, pas d'outre tombe, incarné on a dit). Ça le fait pas puisque le casting est bouclé.
Déjà qu’on a une Plume Blanche (salutation Clarté) tu vois qu’une plume d’une autre couleur débarque ! 
Déjà la moitié des étoiles sont francophones, c’est mieux pour tchacher entre copines. Imagine qu’une étoile débarque et parle Pirahãs. 
Tu vois le bordel. Remarque y aurait plus rien à décoder ils y sont déjà eux dans leur cœur. C’est surtout un pays qui la gêne. Et elle fait très fort, elle retourne le truc comme d’hab y fait le grand chef du retournement dans le mauvais sens. 
Ben comme ça au moins y s’inscrit pas au chômage Uriel ;-)
Elle écrit - tu vois je lui fais de la pub -
« Le jeu satanique est de nous faire croire que cette transition CONSISTE uniquement À NOUS FAIRE abandonner les symboles de l’ancien continent pour aller nous référer désormais à ceux du nouveau continent.»   (j'allais pas la mettre en grand en plus !)
Mais ma pauvre fille tu me fais de la peine ! Tu veux pas saisir que c’est tous les symboles qu’il faut abandonner. 
Les symboles sont de la matrice ! Symbole / Diabole en grande décortiqueuse tu connais les étymologies.
Les symboles ou le cœur ton choix semble fait, bien que t’arrête pas de parler de lui (du cœur). 
Quand on y est on se tait, on est dans le silence.
Bon, j’ai fait une entorse au silence mais là c’était nécessaire.
Y a pas que ce pays outre atlantique. Y en a plein que je chéris d’ailleurs. Y a Columbia, Venezuela, Peru, Brazil… Costa Rica (Pura vida !), Gratezmoilà… mais aussi les Caraïbes et très important le Mexique. Près de 700 millions parlant espagnol ou portugais. 270 millions de personnes sont francophones y compris au Canada. Il vous reste une petite chance d’avoir une francophone “de l’aut bord là”. Ah mais non, suis-je donc bête, le casting est bouclé.
Tiens, puisque on parle de pays, je me dis, heureusement qu’il y a les wallons belges sans quoi comment on aurait fait pour coder la matrice ?
Ben oui, Hergé est belge. Pas de belges, pas de Tintin, pas de codage, on serait libéré tudieu. 

Ouf, on a trouvé les boucs émissaires et puis là je vous laisse, j’en ai marre.

Jean